bassin de jardin préformé, construire un bassin de jardin, petit bassin de jardin, filtre bassin de jardin

bassin de jardin

Bassin de jardin, de quoi parle-t-on ?

Le bassin de jardin (ou jardin d'eau) est une pièce d'eau présente dans un jardin. Dans l'absolu il peut être naturel, on parle alors de mare. Il est également de possible d'utiliser un bassin de jardin préformé, il sera alors artificiel. Ces dernières années, les bassins de jardin se sont largement développés. Le bassin de jardin est devenu une pratique à part entière du jardinage. Que le plan d'eau soit vivant (avec des fontaines,jets d'eau,cascades ou ruisseaux) ou stagnant, il apportera un charme tout particulier à votre jardin. On peut s'équiper dans une animalerie en ligne.

Un écosystème à part entière dans votre jardin

Vous introduirez probablement des poissons et des plantes dans votre bassin de jardin. Mais sachez que votre bassin de jardin sera aussi l'élu de nombreux insectes insoupçonnés. Cette pièce d'eau au coeur de votre jardin sera colonisé progressivement d'une multitude d'insectes et de batraciens. Si le projet a été bien anticipé, le bassin trouvera son équilibre de lui-même et les opérations de maintenance seront quasi-inexistantes. Avec un peu de patience vous observerez peut être la présence de grenouilles dans votre bassin. Vous vous demanderez probablement comment ce batracien au chant pariculier est arrivé dans votre jardin ! C'est la magie du bassin de jardin... Vous serez surpris par la faune, la flore, le microcosme qui se développera dans votre bassin.
Votre bassin consituera aussi un abreuvoir pour la faune alentour. Le spectacle d'un bassin de jardin est enivrant et ne lasse pas.

Tout ce petit monde va se hiérarchiser. Les insectes seront la proie des batraciens. Les racines de plantes seront lieu de refuge pour les poissons et alevins. Tout cet écosystème pourra s'organiser sans votre intervention. Il est même courant de ne pas intervenir dans cette structuration. Cependant, si vous introduisez des poissons il est fort possible que vous ayez besoin de les nourrir, auquel cas vous interviendrez dans cette éco-système. Vous ne regrettez pas cette longue entreprise de création de bassin de jardin lorsque vous aurez apprécié toute la richesse de ce nouveau monde vivant dans votre jardin. Vous verrez évoluer votre pièce d'eau au fil des saisons : printemps, été, automne, hiver. A chaque saison ses fleurs, ses chants, ses couleurs...

Un bassin dans mon jardin : par où commencer ?

Tout d'abord prenez conscience que construire un bassin de jardin est une entreprise à ne pas prendre à la légère. Il vous faudra déterminer son emplacement, sa taille, la population que vous souhaitez y introduire. Uns solution intermédiaire pourra consister à opter pour un bassin de jardin préformé ou un petit bassin de jardin. Il est possible de vous faire aider dans cette entreprise. Il est très fortement conseillé de se rensigner à travers la lecture d'ouvrages et de magazines spécialisés, de question consulter les forums et de demander l'avis d'autres personnes sur le cheminement de votre projet. Il faudra par exemple déterminer l'emplacement de votre bassin (ensoleillement, projet d'agrandissement, possibilité d'alimentation électrique si vous envisagez d'installer du matériel de type pompe, filtre, ou spot submersible. Mieux vaut partir sur un petit projet bien construit plutôt que sur un projet surdimensionné dont vous perdrez vite le contrôle. Rappelons-le, une fois votre bassin de jardin créé, il évoluera sans même que vous ne vous en apperceviez. Avec les beaux jours, les plantes croîront rapidement. Si l'éco-système est déséquilibré les algues prendront rapidement le dessus, etc. Réfléchissez bien votre projet en amont.
Si vous faites le choix d'équiper votre pièce d'eau d'un filtre bassin de jardin, d'une pompe pour la réalisation d'une cascade, etc, il faut bien avoir à l'esprit que le budget sera non négligeable. Ajoutons à cela la bâche le cas échéant. L'obectif ici n'est pas de vous décourager mais plutôt de vous informer et de vous éviter de mauvaises surprises...

Le bassin de jardin : un équilibre fragile

Comme nous l'avons vu votre bassin de jardin sera un écosystème à part entière entrera plus ou moins en interaction avec le reste de votre jardin. Comme tout écosystème pseudo-naturel, son équilibre est précaire. Vous pouvez faire le choix de le laisser évoluer sans votre intervention. On parlera de mare, ou trou d'eau. Si vous avez des objectifs esthétique et vous ne souhaitez pas voir se développer une eau verdâtre, vous pourrez faire le choix d'introduire des plantes aquatiques. L'objectif ainsi visé est que les plantes aquatiques introduites consomment rapidement les éléments nutritifs qui ne sont alors plus disponibles pour les micro algues à l'origine de cette eau verdâtre tant redoutée.

Quel poisson dans mon bassin de jardin ?

L'envie vient rapidement d'introduire des poissons dans votre bassin de jardin. Il faudra alors faire des choix. Population plutôt naturelle ? Quelle taille de poisson ? Compatbilité entre les poissons ? Compatibilité des poissons avec les plantes aquatiques ? Intrdoduction de la traditionelle carpe koï ? Ici encore il faudra bien raisonner vos choix. Ces choix peuvent devenir irréversible. Il est nécessaire de vous documenter et de demander aux spécialistes.

Il faut anticiper, gardez bien à l'esprit que par exemple un poisson rouge (Carassius auratus) pourra atteindre la taille de 20 cm. Un esturgeon, pouvant atteindre la taille de 1 mètre, est à réserver aux très grands bassins. La taille d'une carpe Koï est variable : de 40 à 70-80 cm de long. Il existe des ratios vous indiquant quel est le volume à prévoir par poisson. Si vous avez l'intention d'introduire de nombreux poissons, vous vous rendrez compte rapidement que le volume du bassin devra être conséquent. Ici encore, tout est question d'anticipation et de réflexion.

Quelles plantes dans mon bassin de jardin ?

Vous avez le choix d'introduire des plantes aquatiques ou de laisser la nature s'en occuper. Citons :

Vous pourrez choisir des plantes vivaces ou des plantes annuelles, plantes de marécage, plantes immergées, ou de marais. Vous devrez vous renseigner sur les conseils de plantation de chaque espèce. Vos choix devront être cohérents. Certaines plantes sont à déconseiller de par leur difficulté de maintenance ou leur incompatibilité avec le milieu humide.

Vous succomberez probablement à l'introduction du traditionnel nénuphar avec ses feuilles si particulières.

L'eau, au centre de votre bassin...

Bien entendu l'eau est l'élément principal de votre bassin. Elle devra aussi être au centre de vos préoccupations. De sa qualité, son équilibre, sa qualité dépendra le développement de vos plantes et la santé de vos poissons. Les plantes joueront un rôle dans l'équilibre de votre bassin. La population du bassin également. Si elle est trop importante, votre bassin n'aura pas la capacité à épurer tous les déchets et les algues prendront le dessus. Si vous avez fait le choix d'intervenir sur l'évolution de votre bassin (à la différence d'un bassin de jardin natuel de type mare), vous devrez probablement réaliser des tests de l'eau réguliers. Il s'agira par exemple de mesurer le taux de nitrates de votre eau.
L'eau est l'environnement de vie de vos poissons, crustacés, plantes. Il est capital que sa qualité soit irréprochable.

Zoom sur le Lotus

Un bassin de jardin sans Lotus ? Cela paraît inconcevables pour nombre de personnes. Voici quelques informations sur la maintenance du Nymphea. Le nénuphar est souvent la star de nos bassins de jardin. Le nénuphar jaune, Nuphar lutea appelé aussi Aillout d'eau, est une plante aquatique vivace à rhizome. Il s'étale à la surface de l'eau et fleurit de juin à septembre. On le muliplie par division. Il faudra l'exposer au soleil ou à mi-ombre. Cette prise en compte de l'ensoleillement est essentielle : ce sont les rayons du soleil qui permettront la photosynthèse à travers la chlorophylle.

Faut-il un permis de constuire ?

Renseignez-vous auprès de votre mairie. Normalement vous n'avez pas besoin de permis de construire. Si votre projet est grand, une déclaration de travaux sera peut-être nécessaire.
Par contre, prévenez vos voisins. La faune qui s'installera dans votre bassin se fera peut être remarquée... (chant des grenouilles par exemple).